Graphothérapie pour tous


C'est quoi ?

 

La graphothérapie est la rééducation de l'écriture essentiellement pour les enfants et les adolescents mais elle peut répondre également à des difficultés vécues par des adultes. Après une anamnèse (entretien pour apprendre à connaître le patient, ses souffrances, ses attentes) et un bilan graphomoteur (série de tests permettant d’observer et de déterminer les difficultés rencontrées et le degré de dysgraphie éventuel), un parcours personnalisé et individuel est proposé.

 

L'anamnèse et le bilan graphomoteur se déroulent le même jour et durent environ 2h00. A l'issue des tests, un compte-rendu oral est fait aux parents et au jeune concerné.

 

La proposition d'accompagnement est rédigée et adressée par mail sous 2 à 3 semaines.

 

Les séances de rééducation durent 45 mn, elles sont espacées de 2 à 3 semaines avec de petits exercices d'entraînement à réaliser chez soi (quelques minutes par jour).

 

La durée d'une rééducation est très variable, cependant, pour un résultat qui perdure, il convient de prévoir entre 5 et 10 séances.

Qu'est-ce que la dysgraphie ?

 

Provenant du grec dus (difficulté) et graphein (écriture), la dysgraphie désigne un trouble qui affecte l'écriture. De ce fait, la dysgraphie impacte de façon importante le parcours scolaire/professionnel de l'enfant/adulte qui en souffre.

 

Ainsi, l'écriture manuelle est soit trop lente, soit illisible, soit fatigante, voire douloureuse, manquant de soin, ou bien trop appliquée et dévoreuse de temps... ; l'écriture demande alors un coût cognitif trop important.

 

Le plus souvent la dysgraphie est isolée, sans déficit ni neurologique ni intellectuel, en l'absence de troubles psychologiques, chez une personne évoluant dans un milieu socio-culturel équilibré et suivant une scolarisation ordinaire. La dysgraphie peut parfois être secondaire à une pathologie neurologique présente dès la naissance ou évolutive (Cf. la graphothérapie clinique et pathologique).


Pour qui ? Pourquoi ?

 

Enfants et Adolescents

 

La graphothérapie permet d'aider les enfants et les adolescents qui présentent des troubles liés à l'écriture, qu'ils souffrent d'une dysgraphie ou pas :

  • Illisibilité (pour les enseignants, les parents et parfois le jeune lui-même)
  • Douleurs à l'écriture (doigts, main, poignet, bras, épaule, nuque...)
  • Écriture peu soignée et/ou irrégulière, mauvaise tenue de ligne, retouches, proportions aléatoires, manque de soin
  • Découragement, anxiété pouvant aller jusqu'au refus d'écrire (pleurs face aux devoirs écrits à la maison par exemple)
  • Écriture lente, difficulté à suivre le rythme en classe par manque de temps pour écrire, prendre note des devoirs à faire, terminer les évaluations
  • Lenteur avec une écriture très appliquée demandant un effort important (proche du modèle scolaire)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exemple d'une mauvaise tenue du stylo

Profils fréquemment concernés :

  • Précocité intellectuelle (« surdoués »)
  • Position du corps inadéquate
  • Mauvaise tenue du stylo
  • Latéralité mal ou non résolue (gaucher ou droitier)
  • Tout enfant anxieux, n'ayant pas confiance en lui, stressé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exemple d'une posture mal adaptée

(si l'enfant n'est pas particulièrement fatigué).

Adultes

 

La graphothérapie apporte aussi une aide souvent inespérée, ou du moins non envisagée, chez l'adulte :

  • Lenteur et/ou difficulté à être relu par les correcteurs d'un examen ou concours (étudiants, évolution professionnelle)
  • Douleurs à l'écriture, crampe de l'écrivain
  • Illisibilité engendrant des remarques désagréables (ne sont pas concernées certaines professions à longues études entraînant les personnes à simplifier et à "filiformiser" leur écriture comme les médecins, les juristes...)
  • Anxiété liée au geste d'écriture voire refus d'écrire même quelques mots car on n'aime pas son écriture

Comment ?

 

La rééducation de l'écriture ne se substitue pas au travail du professeur des écoles qui apprend à écrire aux enfants. C'est pourquoi une rééducation ne peut débuter qu'à partir de 6 ou 7 ans lorsque l'enfant a acquis toutes les bases de l'écriture.

 

La rééducation de l'écriture est composée de plusieurs exercices sur le dessin des formes fondamentales (boucles, courbes non fermées, vagues, traits droits...). Elle vise à apporter de la détente, de la souplesse et de l'aisance dans le geste, afin d'acquérir ensuite de la vitesse et de la personnalisation (à partir de 12 ans environ).

 

En fonction des sujets, la rééducation peut également intégrer un travail sur l'épaule, le bras, le poignet, la main et enfin les doigts. La position du corps et la tenue du stylo sont également abordées.

 

La relation entre le patient et la graphothérapeute est basée sur l'échange, la confiance, l'aide et l'accompagnement. Le patient, quel que soit son âge, doit être participatif et volontaire dans sa rééducation pour que celle-ci soit efficace.



Que peut-on attendre de la graphothérapie ?

 

En donnant de l'aisance et de la vitesse à un enfant ou à un adolescent qui manquait de temps pour écrire en classe, on lui redonne de la confiance en lui. Le sentiment d'échec qu'il ressentait s'efface petit à petit, il ne souffre plus de problèmes d'apprentissage à cause de son malaise à l'écrit.

 

En redonnant un caractère lisible à son écriture par la remédiation, l'enfant retrouve de l'estime de soi ce qui contribue là aussi à lui redonner confiance et à avancer dans ses études.

 

En l'accompagnant vers la personnalisation de son écriture, la graphothérapie contribue à la construction de la personnalité en devenir chez l'adolescent, et lui permet ainsi de se projeter dans son avenir, ses études, ses choix à venir.

 

Enfin, pour certains jeunes, la rééducation de l'écriture va aider à briser des verrous intérieurs et avoir ainsi un effet plus global et positif sur des comportements qui pouvaient s'avérer désagréables pour l'entourage voire problématiques.

 

 

 

 

Écrire doit être un plaisir comme jouer sur la plage...

 

 

 

 

 

 

ou confier ses secrets.


Honoraires

 

La rééducation de l'écriture n'est pas remboursée par la sécurité sociale mais certaines mutuelles acceptent des prises en charge sous certaines conditions. N'hésitez pas à m'en parler pour que je vous accompagne dans vos démarches.

 

Anamnèse et Bilan graphomoteur (2h00) : 100 €

 

Entretien avec les parents et l'enfant ou l'adulte, suivi d'une série de tests d'écriture afin de déterminer le niveau graphomoteur (à mettre en relation avec l'âge et le niveau scolaire ou d'études) et d'élaborer d'un projet de rééducation personnalisé (si besoin). Venir avec des cahiers d'école ou des écrits, agenda et trousse pour les enfants et les adolescents et son stylo préféré pour les adultes.

 

Séance de rééducation de l'écriture (45 mn) : 42 €

 

Pour une rééducation qui porte ses fruits sur le long terme, les séances sont espacées de 2 ou 3 semaines avec de petits exercices d'entraînement à la maison. Aucun matériel à fournir.

 

Des séances dites « piqûres de rappel » peuvent être mises en place à la fin des vacances d'été pour préparer la rentrée scolaire.

 

Une séance dite « bilan post-rééducation » peut être proposée entre 3 et 6 mois après la fin d'une remédiation (selon les cas).

Paiement par chèque, espèces ou carte bancaire.